Monthly Archives: juin 2015

Ramadan et solidarité: 2000 kits de « ndogou » distribués par jour par la Fondation Servir le Sénégal

Fidèle à sa tradition, la Fondation Servir le Sénégal de la Première Dame Marème Sall organise, depuis le début du mois béni de Ramadan, la distribution de kits de rupture du jeûne communément appelée « N’dogou ».

« On ne fait son bonheur qu’en s’occupant de celui des autres». Voilà qui résume bien l’action de la Première Dame .

C’est plus de 2000 kits composés de dattes, de pains, de bouillie de mil, de lait , de café… qui sont préparés, sous la supervision de la Première Dame, elle même, et distribués chaque jour depuis le début  de ce mois de partage et de solidarité, dans les hôpitaux (surtout aux accompagnants des malades),

kit painkit sachetkit rue vkit bouillie 1

devant les mosquées, dans certaines zones de la banlieue et même dans les régions.

Cette opération qui mobilise des jeunes bénévoles et des proches de la Première Dame, en ce mois béni, au delà des valeurs de partage et de solidarité,  veut promouvoir  la justice sociale, l’équité et la fraternité, et contribue aussi à la lutte contre la pauvreté.

Share This:

PRISE EN CHARGE DES ENFANTS VICTIMES DES MALADIES CARDIAQUES La Première Dame Marème Sall soutient le projet de réalisation d’un centre cardio-pédiatrique à Dakar

Le Centre cardiopédiatrique Cuomo de Dakar, financé à hauteur de cinq milliards de francs CFA par la Chaîne de l’espoir et la Fondation Cuomo, sera  »une référence en Afrique de l’Ouest », pour les soins qu’il va offrir pour les enfants souffrant de cardiopathie et la formation des praticiens de la sous-région
Les travaux ont été lancés, hier, à l’hopital de Fann de Dakar, par le ministre de la santé et de l’action sociale, Awa Marie Coll Seck. La  Présidente de la fondation « Servir le Sénégal » et Première Dame Marème Sall a rehaussé de sa présence cette importante cérémonie qui s’est déroulée en présence du ministre-conseiller et président d’honneur du  comité de réalisation fann 2fann 4 - copiefann presidfann 3Youssou Ndour.
Le Centre est présenté comme le premier du genre en Afrique de l’Ouest. Les travaux vont durer un an. Chaque année, 500 enfants pourront y être opérés, avec à la clé 20 000 consultations.

Au Sénégal, 30 000 enfants souffrent de maladies cardiaques, et environ 1000 autres souffrant de malformations cardiaques naissent chaque année. 80% d’entre eux meurent, faute de traitements appropriés.

Share This: